Aide sociale ehpad : Frais d’hébergement et couts annexes

Le placement d’une personne âgée en ehpad est très onéreux. On estime le cout mensuel moyen à 2200€. Pour aider financièrement les familles, quatre aides social en ehpad sont disponibles. Les aides sont souvent données aux personnes avec les revenus les plus faibles. Les personnes les plus aisées pourront elles bénéficier d’une réduction d’impôts.

Les différentes aides sociales pour le placement en ehpad

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L’APA est l’une des aides financières pour ehpad les plus connues.  Pour en bénéficier, la personne doit être dans un degré de dépendance importante. Seules les personnes du GIR 1 à 4 peuvent demander APA. Le montant de l’APA pour l’ehpad est calculé en fonction des revenus de la personne et des tarifs proposés par l’ehpad.

Les dossiers d’APA peuvent être retirés dans les mairies, les services d’aides agréent ou encore le conseil général.

L’aide au logement (APL)

Cette aide sociales est régie par la caisse d’allocation familiale. L’APL est attribué selon les revenus de la personne. Pour estimer le montant de votre aide, rendez-vous sur le site de la CAF pour effectuer une simulation d’aide. 

Aide sociale à l’hébergement (Ash)

ASH est à destination des personnes les plus modestes. Elle a été mise en place pour éviter que des personnes en situation de dépendance soient contraintes de rester dans leurs domiciles faute de moyen financier.

Cette aide financière  est octroyée par le conseil départemental en fonction de la situation du demandeur.  Pour en bénéficier, le revenu de la personne doit être inférieur aux frais de l’ehpad, avoir plus de 65 ans et habiter en France de façon régulière et stable.

Le conseil général paiera la différence entre les frais de l’ehpad et la capacité financière du demandeur de l’aide.

Aide Fiscale sous forme de réduction d’impôt

L’hébergement d’une personne en ehpad, permet une réduction fiscale depuis la loi de finances de 2017. Il s’agit d’une réduction fiscale et non d’un crédit d’impôt.  En d’autres termes, elle ne n’octroie pas le versement d’une somme par l’état en cas de dépassement du solde, elle permet simplement de baisser ou d’annuler l’impôt. Cette aide fiscale profite donc qu’aux retraités les plus aisés.

Vos démarches avant l’obtention des aides financières

Malgré les aides financières, une partie des frais d’hébergement resteront à votre charge. Avant d’entreprendre vos démarches d’aide vous devez demander à votre ehpad certaines informations comme :

  • Le prix journalier des frais d’hébergement
  • Les tarifs journaliers pour les GIR 1 à 6

Pour déterminer le reste à votre charge, le gouvernemt met à diposition un simulateur : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/estimez-le-montant-de-votre-reste-charge